Minimalism : avant d’acheter, se demander si on en a vraiment besoin

Alors que je lis le très passionnant dernier livre de Cyril Dion « Petit manuel de résistance contemporaine », je décide de profiter des derniers jours de mon mois gratuit sur netflix pour regarder le documentaire américain « Minimalism : A documentary about the important things ».

Passionnant, et basé principalement sur le changement de vie de deux américains Joshua Fields Millburn and Ryan Nicodemus qui après plusieurs évènements personnels décident de se séparer des objets superficiels qu’ils ont accumulé.
Après la sortie de leur livre, ils deviennent de véritables représentants du mouvement des minimalistes aux Etats-Unis.

Pour preuve, voir leur tedx (en anglais) sur le sujet

Dans le documentaire, il est aussi question de spécialistes et d’autres familles américaines adeptes du mouvement. Personnellement, j’ai regardé le prix d’une tinyhouse après avoir vu le documentaire.

La bande annonce en anglais mais vous pourrez le regarder sur netflix en VOSTFR

L’effet a été radical.

Le lendemain alors que je me baladais chez Emmaüs (en soi il y a pire comme endroits d’achats) je me retrouvais à chiner dans les différents rayons. Je vois de chouettes bols et une assiette avec des motifs années 60. Pour 1€ chaque pièce, me voilà à me demander en as tu vraiment besoin ?
La réponse était simplement : non.

Avec ce documentaire, on va au delà du livre de Marie Kondo La Magie du Rangement (mais qui est déjà un bon début pour faire un grand tri dans ses affaires). Personnellement, j’espère garder cette philosophie au maximum.

J’ai déjà commencé à supprimer de mes abonnements instagram, tous ces influenceurs qui mettent en avant chaque jour des produits dont on n’a pas besoin et qui ont été majoritairement fabriqués par des enfants ou adultes mal payés/traités sans parler de l’impact environnemental.

Mais j’ai aussi arrêté de suivre des marques qui ne sont pas éco-responsables… Ce qui me fait remettre également en question mon job de community manager pour des marques.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *