Ma recette de liquide vaisselle bio parfait ni épais ni trop liquide au savon noir | Consommactrice

Ma recette de liquide vaisselle bio parfait ni épais ni trop liquide au savon noir

Après avoir adopté la lessive maison avec mes 2 savons de Marseille achetés il y a presque un an, j’ai profité de la fin de ma bouteille de liquide vaisselle Biovie pour tenter de faire le mien.
J’ai lu pas mal de recettes, et aussi des commentaires pour voir qu’il ne fallait pas improviser la recette et surtout qu’il avait tendance à durcir.

Voilà les ingrédients que j’ai utilisé (promis je n’ai pas été sponsorisée par Biovie c’est juste ceux qui se trouvent le plus près de chez moi)

On retrouve un des savons de Marseille acheté l’été dernier et qui duré

Les ingrédients de mon liquide vaisselle maison au savon noir

  • 1L d’eau bouillante (minimum, j’en ai rajouté pendant et après)
  • 30g Savon de marseille (râpé ou en copeaux)
  • 1 cuillère à soupe de Savon noir
  • 1 cuillère à soupe de Bicarbonate de soude
  • 1 cuillère à soupe de Vinaigre d’alcool
  • 1 cuillère à soupe de Cristaux de soude
  • Quelques gouttes d’Huile essentielle (de Bergamote en ce qui me concerne)

J’ai repris ma casserole que j’utilise pour la lessive trouvée à 1€ chez Emmaus et fait fondre le tout sans l’huile essentielle

Puis une fois que tout était bien fondu, j’ai pris mes entonnoirs et versé dans les contenants

Vous verrez au fur et à mesure que le liquide refroidi il va durcir c’est là que vous ajoutez de l’eau pour diluer en secouant bien fort.

Mon truc en plus, là où la plupart mette de l’huile essentielle de citron en mode Paic citron moi j’ai opté pour un parfum plus doux et agréable avec de l’huile essentielle de Bergamotier

J’ai fait une photo sur l’éponge (la dernière dans cette matière qui n’est pas du tout écologique) pour vous donner un aperçu de la texture qui ressemble à un liquide vaisselle acheté dans le commerce

ça mousse beaucoup moins qu’un liquide vaisselle industriel mais ça mousse ce qu’il faut

Cette recette n’est pas zéro déchet puisqu’elle fait acheter plein de produits dans leurs emballages mais comparer à l’achat d’un liquide vaisselle industriel cher, mauvais pour la peau et la planète, la question ne se pose pas.
Le vrai argument pour les sceptiques c’est que tout cela est très économique.

Enfin, personnellement je vis seule si j’avais su j’aurais divisé la recette par deux. J’espère qu’il va bien se conserver.

Mise à jour septembre 2019 : 4 mois après il m’en reste encore.
Pour info j’ai beaucoup ajouté d’eau car il a tendance à régulièrement s’épaissir au fil des semaines.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *