Avis et conseils après un mois d'utilisation d'éponges Tawashi | Consommactrice

Avis et conseils après un mois d’utilisation d’éponges Tawashi

Toujours dans ma recherche de consommer le plus responsable possible et en limitant ma production de déchet, j’ai constaté que je consommais beaucoup trop d’éponges jetables. Après un énième test en choisissant la seule éponge vendue chez naturalia (hors de prix et de mauvaise qualité), j’ai voulu trouver une alternative.

Je me suis mise à la recherche de la solution idéale pour remplacer mes éponges

En parallèle, j’ai des chaussettes qui finissent trouées beaucoup trop vites ou orphelines comme tout le monde. Quand ce n’est pas l’élastique qui lâche après plusieurs lavages. C’est donc naturellement que j’ai choisi de tester les éponges tissées à la japonaise appelées Tawashi.

📍 Comment réaliser une éponge tawashi ?

Je ne vais pas vous faire un énième tuto, il y en a partout (j’ai utilisé celui ci-dessous en vidéo de Kaizen pour tisser). Et j’ai profité de mon atelier menuiserie pour faire ma plaque en bois de récup avec des gros clous.

Note : La marque pousse pousse qui propose des super box zéro déchet vend des supports bois tout fait pour tawashi.

 

🧦 Il vaut mieux utiliser chaussettes ou des collants pour faire ses tawashi ?

J’avais pas mal de chaussettes et quelques collants opaques. J’ai donc fait dans ces deux versions mes éponges tawashi.
Le rendu est vraiment chouette, j’en ai même fait une photo instagram tellement j’étais fière.

Elles semblent plus solides avec des chaussettes notamment celles de sport qui sont plus épaisses. Mais il s’est avéré que celles faites avec des collants opaques sont plus souples à utiliser et surtout sèchent mieux.
En effet celles en chaussettes épaisses, j’avais par exemple du mal à les enfiler dans le verre pour le laver, contrairement à celles faites avec le nylon des collants.

💦 Comment faire sécher une éponge tawashi ?

Voilà le retour que j’ai pu avoir et constater dans les points négatifs des éponges tawashi : elles sèchent mal et ça pue.

C’est vrai surtout pour celles faites avec des chaussettes épaisses mais par contre pas de problème avec des collants opaques.
Le mieux est de les accrocher (c’est pour ça qu’une boucle est prévue pendant le tissage) et pas de les poser sur le bord de l’évier comme une éponge classique. On peut aussi les mettre près d’un radiateur après utilisation mais moyen bof l’esthétisme et le côté pratique.

Avis sur l’utilisation des Tawashi

J’ai adoré les faire et ça c’est déjà cool (ça peut occuper des enfants une petite heure au moins). Ce ne sera pas ma meilleure solution notamment pour frotter la vaisselle mais c’est parfait par exemple pour essuyer la table, laver la salle de bain (lavabo, douche…) surtout celles faites avec des collants en lycra. Rien que ça, fait économiser beaucoup d’éponges classiques.

Depuis j’ai investi dans une brosse en bois à tête rechargeable fabriquée en France, il parait que c’est une solution idéale pour frotter les casseroles résistantes et compléter l’utilisation des éponges tawashi.

Enfin vous pouvez aussi opter pour une éponge fabriquée en France très résistante.

No Responses

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *