Mes premiers légumes et aromates cultivés en jardinière sur mes fenêtres à Paris | Consommactrice

Mes premiers légumes et aromates cultivés en jardinière sur mes fenêtres à Paris

Après avoir commencé avec une première jardinière en 2018 seulement pour mes aromates : ciboulettes, basilic (et menthe qui n’a jamais poussé). J’ai décidé en 2019 de tenter l’aventure avec cette fois-ci des légumes et des capucines dans 2 nouvelles jardinières.

J’ai fait chacun des semis entre autres avec des graines de tomates elberta peach et de Capucines données par la Marie de Paris dans le cadre de l’opération Végétalisons Paris et de nouvelles aromates comme le Thym et la Coriandre grâce à la box aromates de Mon Petit Coin vert envoyée pour test.

Semis de basilic (j’en ai donné beaucoup)

Malheureusement je n’aurais pas de photos des tout premiers semis pour cause de vol de téléphone pendant un passage chez Leroy Merlin à la recherche de terreau bio, vive le pickpocket.

Mais le principal est que je puisse partager mon retour d’expérience et le résultat final.

Aperçu de la partie aromate avec la box Mon Petit Coin Vert

  1. La ciboulette a repoussé de l’année dernière alors qu’elle est restée dehors toute l’année.
  2. J’ai semé de la coriandre et curieusement du persil s’est retrouvé dedans, j’ai du mixer quelques chose sans faire attention.
  3. Puis les petits basilics au milieu que j’ai eu la paresse de détacher pour les faire pousser séparément.

Bien sur tout a poussé dans du terreau bio sans engrais chimique

N’ayant plus de place dans le premier bac, j’ai mis le thym avec les capucines ainsi qu’un pied de tomates à l’autre fenêtre

Là aussi je n’ai pas eu le courage de détacher le tout de la petite botte et j’ai planté telle quelle à même la terre, mais ça a bien fonctionné. Par contre, je crois ne pas avoir coupé mon thym assez tôt pour le faire sécher.
Mais j’adore le toucher et sentir mes doigts juste après 🙂

La box Mon petit coin vert est vraiment pratique est simple d’utilisation surtout si vous débutez en jardinage.

Pour l’arrosage des aromates, j’arrose environ une fois par semaine en temps normal et plus souvent la nuit en période de grosse chaleur.

ASTUCE : Par la suite j’ai ajouté des petits morceaux de carton (à défaut de paille) au pied des plants pour maintenir l’humidité de la terre et arroser moins souvent.

Ma plus grosse fierté : mes premières tomates

Originaire de la campagne si on m’avait dit un jour que je mettrais des tomates à mes fenêtres, je ne vous aurais pas cru. Pourtant ça marche !
Il faut du temps et beaucoup de patience.

En ayant semé début mars, je n’ai eu des tomates que fin juin et je n’ai pu les cueillir mures que fin juillet. Exposé plein ouest (ombre l’après-midi)

Au fur et à mesure de la pousse, j’ai pas mal taillé pour éviter que des tiges ne prennent trop d’énergie à celles qui ont des fruits

Le graal est arrivé le 23 juillet la récolte de mes toutes premières tomates

Bilan de cette première année à cultiver mes légumes en jardinière.

Il faut bien choisir ses graines notamment des graines paysannes et des fruits qu’on a hâte de manger surtout vu le temps que ça prend. Cette catégorie de tomates (alberta peach) était bonnes mais un peu trop fermes pour moi.
Pour 2020, un ami m’a donné plein de graines de tomates cerises qui seront beaucoup plus adéquates pour le format des jardinières.

Prévoyez des fleurs pour polinisateurs (abeilles, bourdons…) sans eux vous n’aurez pas de légumes notamment sur vos tomates.

J’avais opté pour les capucines (grosses graines données par la mairie de Paris plantées à même le bac sans semis préalable). Malheureusement je ne l’ai su qu’après mais elles sont reconnues pour attirer les pucerons, pas terribles les tiges recouvertes de bêtes noires. Et elles n’ont pas supportées la canicule.
Je vais surement opter pour de la lavande, l’année prochaine.


Si vous comptez partir plusieurs semaines en vacances en été, ça ne sert pas à grand chose de faire un potager à moins que quelqu’un s’en occupe et récolte en votre absence notamment en août.

Pour suivre en temps réel mes prochaines aventures de cultures, n’hésitez pas à me suivre sur instagram.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *