10 conseils lorsqu'on prend pour la première fois le train en France | Consommactrice

10 conseils lorsqu’on prend pour la première fois le train en France

premiere-fois-trainAlors que je prenais le train direction Hossegor, je me suis retrouvée avec une fille de 16 ans qui prenait le train pour la première fois et seule. Elle était toute paniquée pour quelques chose qui est devenu pour moi presque habituel mais surtout automatique.
Alors je me suis dit que des conseils pour que tout se passe bien lors d’un premier voyage en train serait le bienvenu pour les novices.

Mise à jour importante juin 2020 : pendant l’épidémie de covid 19, le port du masque est obligatoire dans la gare et surtout dans le train.
Pour ne pas vous ruiner en masques jetables (ils ne tiennent pas longtemps et se déchirent facilement sans parler que ça pollue), optez pour l’achat d’un ou 2 masques en tissu lavable que vous gardez toujours sur vous.
Il est obligatoire dans de nombreux endroits (administrations, certains magasins et restaurants, tous les transports en commun comme le bus). (voir ma sélection fabriquée en France)

1. Composter ton billet

Une fois arrivée en gare, il faut composter son billet sur les machines jaunes prévues en gare à cet effet (si tu viens de le retirer (moins de 20 minutes avant le départ) à la borne, il est déjà composté c’est marqué dessus.
Il n’y a pas véritablement de sens et de côté en particulier pour le mettre dans la machine, il faut tester les 4 coins dans la fente et recommencer jusqu’à ce que ça fonctionne.

Mais le mieux est de prendre un ebillet, ça t’évite tout ça. Le contrôleur scanne juste ton code barre depuis ton smartphone ou ta carte voyageur si tu en as une. Achetez votre e-billet directement sur le site SNCF. (Vous éviterez les files d’attentes au guichet avec des horaires pas forcément pratiques).

Profitez des bons plans du moment pour vos futurs voyages en train

2. Trouver ta voie

Rien avoir avec les études, trouve ensuite où arrive le train. Il faut regarder l’écran d’affichage dans l’accueil de la gare avec la voie d’où partira le train, toujours nommée par une lettre.
Note : Elle est rarement affichée plus de 20 minutes avant le départ.

3. Se placer sur le quai en fonction de ta voiture

tableau affichage voiture quai de la gare

Une fois la voie trouvée, il faut chercher le numéro de ta voiture (wagon) inscrit sur le billet. (Parfois et surtout dans les intercités il n’y a plus de numéro de voitures d’attribué, c’est normal respecte juste la classe 1 ou 2 quand le train arrive).

Sinon place toi au plus près de où s’arrêtera ta voiture du train. Cela te permet d’anticiper l’arrivée du train (si il n’est pas encore arrivé) et te placer au bon endroit sur le quai car parfois les trains sont très longs.
En début et milieu de voie, il y a souvent un plan du train (comme sur la photo ci-dessus) avec le numéro de voiture et la lettre de l’endroit sur le quai où il faut se mettre.
Quand le train est long, ça t’évite de courir à la dernière minute pour trouver la bonne voiture.

4. Trouver (choisir) ton siège

Si c’est un TGV ta place est numérotée (sauf quand la SNCF continue de vendre des billets alors que c’est plein ou qu’elle a supprimé une voiture pour des raisons techniques oui ça arrive).
Parfois c’est un placement libre comme le vieil Intercités qui va à Belfort. Evite juste la première classe si tu as acheté un billet 2ème classe car j’ai déjà eu une amende alors qu’elle était libre et toute la 2ème classe complètement pleine.
Une fois que tu es dans la bonne voiture et que tu as ton numéro de siège, installe toi.

5. Tes bagages

L’étiquetage des bagages est obligatoire. Tu risques de l’entendre plusieurs fois dans la gare. Mais un voyageur habitué ne le fait jamais avec la SNCF.
L’étiquette te permet surtout de pas te faire exploser ton bagage par le déminage si jamais tu l’égares.

Si tu veux être tranquille, tu peux ajouter une étiquette permanente sur ton sac et/ou ta valise. C’est plus écologique qu’un bout de papier de la sncf qui ne tient pas. Vous pouvez les acheter pour moins de 10€ les deux sur Amazon.

6. Billet non composté

Si jamais tu as oublié de composter ton billet, une fois dans le train tu peux toujours interpeler le contrôleur (avec la casquette et le logo sncf) et lui signaler AVANT qu’il commence le contrôle, après il considérera que c’est une fraude).
Normalement, il traverse toutes les voitures (wagons) dés le départ du train.

7. Contrôle de ton billet

Pour le contrôle prépares bien ton ticket avec ta carte de réduction si tu en as une, ça t’évitera de retourner tous tes affaires au moment où il passe vers toi et que tu dormais à moitié.

Si c’est un ebillet, il te faudra ta carte d’identité si tu ne l’as pas dématérialisé (chargé) sur l’application SNCF.

8. Prévoir une batterie externe pour tes appareils

Prévoir une batterie externe pour recharger le téléphone portable en cas de long trajet et retard car il arrive souvent qu’il n’y est pas de prise disponible à l’intérieur du train comme dans les Oui Go. Cela vous permettra de pouvoir prévenir de votre retard, appeler en arrivant sur place soit un taxi soit la personne que vous ne trouvez pas.
J’ai une Poweradd qui existe en plusieurs coloris et qui me permet de recharger plusieurs fois le téléphone si je suis une journée sans pouvoir le charger.

9. Prendre à boire

Pensez à prendre de quoi boire même si votre trajet est court car une panne et un incident sont vites arrivés. Et un trajet qui devait faire deux heures peut finir en 6h plus vite qu’on ne le croit.
La plupart de TER (petites lignes de train régionales) n’ont pas de wagon bar et parfois dans les TGV il n’y en a pas comme pendant la période actuel du covid.
Personnellement, j’ai toujours ma gourde isotherme en inox c’est économique et écologique. je peux y mettre même du thé ou du café si je veux une boisson chaude et ça ne refroidit pas. Dispo ici.

10. L’arrêt

Si tu as peur de louper ton arrêt (mets ton réveil sur ton téléphone 15 min avant l’heure prévue d’arrivée de ton train).
Les trains sont rarement en avance voir jamais mais plus souvent en retard.
Pas de panique, tu as souvent du temps pour descendre. Certaines portes de train ne s’ouvrent pas automatiquement, c’est à toi d’actionner la poignée ou le bouton.

Maintenant que j’ai écrit tous ces conseils, il est vrai que ce n’est pas forcément évident pour quelqu’ un qui n’a jamais pris le train.
Peut-être un des conseils les plus importants est de prévoir de la marge avant le départ de ton train, au moins 30 minutes comme ça tu auras le temps de tout trouver et de poser les questions à des agents ou d’autres voyageurs si jamais tu es un peu perdu.e.

Profitez des offres du moment sur le site de la sncf en passant par ce lien, vous pourrez même opter pour le billet électronique dispo sur votre téléphone portable qui vous évitera toute la phase du compostage.

Bon voyage !

Enfin si tu voyages avec un vélo (j’en vois de plus en plus) sache que dans la plupart des trains (surtout tgv, trains récents), il est obligatoire de le mettre dans une housse.
Cela t’évitera de te retrouver dans l’impossibilité de prendre ton train ou de polémiquer et retarder tout le monde. Ce que j’ai déjà vu.

Comments
  1. moufid
    • Consommactrice
  2. Béli
    • Consommactrice
  3. anthony bonnefoy

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *